Ironman Zurich J-9

Comme ces 2 dernières années je rédige un petit article quelques jours avant le gros objectif de la saison (l’ironman Suisse 3.8/180/42).

 

Cette année sans me blesser, j’ai pu davantage mettre l’accent sur la course à pied (+20% par rapport à 2015 où je n’avais pas été blessé). L’objectif c’est d’effacer le point faible que j’ai à pied sur les triathlons longues distances. Le marathon sur cet ironman étant plat (pas comme les extrêmes triathlons), il est aussi plus facile de travailler aux allures de course.

J’ai donc du coup un peu moins roulé, mais les séances réalisées étaient plutôt basée sur la qualité plutôt que la quantité.

Les différentes courses faites en préparation se sont bien passé, j’ai même fait un top 10 sur ma dernière course de préparation (triathlon M de Dienville).

Malgré tout la grande inconnue reste ma tolérance à la chaleur. J’ai beaucoup souffert de celle-ci lors du triathlon de Belfort. Le cardio a tendance à s’envoler dès que la température monte un peu. Pour l’instant les températures annoncées sont d’environ 30°.

Une chose est sûre, à Belfort je n’avais pas mangé assez salée pour compenser la transpiration. À moi de mieux anticiper les choses.

 

L’objectif va donc être d’en garder sous le pied en vélo pour ne pas exploser à pied 🙂

 

Je vous donne donc rendez-vous le 30 juillet sur le live coverage Ironman (dossard 812) pour suivre tout ça !